À propos

Qu’est-ce que l’autogire ?

Qu’est-ce que l’autogire ? C’est un aéronef qui ressemble à un hélicoptère. Comme lui, il peut être couvert ou découvert, en tandem ou bien côte à côte.

L’appareil est sustenté par la composante verticale de la portance de son rotor principal qui n’est pas horizontal (car le disque rotor est relevé vers l’avant). De plus, il est propulsé par une hélice entraînée par un moteur. La direction est assurée par une gouverne et par l’inclinaison latérale du plan du rotor en virage.

Le rotor possède des libertés de mouvement pour assurer le fonctionnement de l’appareil. Ainsi, les autogires sont réputés très stables en vol (grâce à l’inertie gyroscopique du rotor), à condition que leur pilotage respecte les plages de manœuvre autorisées. Leur pilotage est donc différent de celui d’un avion.

Pour décoller, les pales du rotor peuvent être momentanément couplées au moteur, qui entraîne ensuite l’hélice de propulsion. En conséquence, lorsque le rotor a atteint une vitesse suffisamment importante, le système est débrayé et le rotor tourne en autorotation, sous l’effet du vent relatif provoqué par la vitesse. L’autogire est alors en vol !

En conclusion : qu’est-ce que l’autogire ? Une superbe machine qui allie technologie et élégance pour nous offrir des vols éblouissants.

La flotte : caractéristiques et histoire

 Le ELA 10-Eclipse

Contrairement aux autres aéronefs, l’autogire ne peut pas tomber ou partir en vrille. Il peut décoller et atterrir sur de courtes distances. De plus, il est très stable en air turbulent ou par vent fort. Ainsi, le confort de vol est assuré par un excellent équilibre, même avec une météo agitée. L’autogire couvert offre également un environnement de vol très protégé.

La stabilité de cet appareil est donc sans reproche, ce qui n’est pas toujours le cas d’autres autogires carénés. Du reste, très maniable quel que soit le vent, il procure des sensations de vol inoubliables grâce à la visibilité totale qui entoure l’équipage: parfait pour admirer le paysage et prendre des photos à l’air libre. En effet, le 10-Eclipse est un autogire entièrement fermé, avec la possibilité de retirer la verrière pour des vols les cheveux au vent les jours d’été.

Son invention remonte à 1923, par l’Espagnol Juan de la Cierva. La particularité de l’appareil est qu’une fois élancé, son rotor est entraîné par la seule force du vent, comme s’il s’agissait d’une éolienne, et c’est son moteur à l’arrière qui assure la propulsion. Il permet ainsi de faire du vol stationnaire, ou de voler en crabe.

En ce qui concerne notre appareil, c’est un autogire moderne, avec un design harmonieux. En effet, chaque détail a été minutieusement travaillé, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Le mât, train d’atterrissage, roues, moteur … Tout a été caréné pour donner à la machine une finition spectaculaire et exceptionnelle.

Qu’est-ce que l’autogire, en quelques chiffres :

Moteur Rotax 914 UL Turbo

Poids à vide 285 kg
Poids maximum au décollage 530 kg
Vitesse de croisière 150 km/h – 165 km/h
Distance de décollage 50 à 120 m
Distance d’atterrissage 0-20 m
Autonomie 720 km / 840 km

 

Le pilote

Je vole depuis l’âge de 18 ans. Je suis breveté ulm autogire et avion. Pilote professionnel IFR américain avion depuis 1995, j’ai la passion du vol et des belles machines chevillée au corps.

La découverte de l’autogire a été pour moi un coup de cœur. C’est une machine fantastique autorisant aussi bien des survols tranquilles d’observation que des séances sportives avec sensations assurées en toute sécurité.

Après avoir volé sous de nombreux tropiques et différentes latitudes, entre le Texas, la Floride, l’Afrique Noire, les Alpes ou les Caraïbes, je reste émerveillé par la beauté de notre beau pays. Vendéen, je suis revenu aux sources et je propose de vous faire découvrir, vue du ciel, notre magnifique côte de Lumière.